Actualités

Communication : percée des appareils mobiles

Tendances : la percée des terminaux mobiles

  |   Actualités, Applis mobiles, Digital, Nouvelles technologies

Chaque année, le cabinet Deloitte publie ses prédictions en matière de technologie, médias et communication. Focus sur 2 tendances fortes : la percée des appareils mobiles ou plus simplement appelé et l’équipement des + de 55 ans en smartphones.

Le cabinet Deloitte a récemment publié une étude mondiale en matière de technologies, médias et télécommunications. Les 14 tendances identifiées font ressortir une nette percée des objets connectés et l’arrivée des Mooc.

Mais revenons sur 2 observations importantes en digital : la pénétration des terminaux mobiles dans les foyers et l’équipement des + de 55 ans en matière de smartphones. 2 tendances qui impacteront très certainement les pratiques de communication pour les marques dans les mois et les années à venir.

Terminaux mobiles : 1 – Ordinateur : 0

Les ventes d’appareils connectés (smartphones, tablettes, TV, consoles, ordinateurs) connaissent depuis 2009 une croissance importante (400 m$ en 2009, 750 m$ en 2014). Dans le détail, on observe une poussée très forte, depuis 2010-2011, des équipement mobiles connectés (smartphones et tablettes). En particulier, les smartphones creusent l’écart avec les ordinateurs (portables ou de bureau) : depuis 2011,  les ventes d’ordinateurs reculent, au profit des smartphones, en nette évolution.

Pour les marques, cette évolution de l’équipement suppose d’adapter dès aujourd’hui les stratégies de communication auprès des publics, en veillant à optimiser les contenus (dans le fond et la forme).

Les seniors passent aux smartphones

Selon l’étude TMT de Deloitte, les plus de 55 ans connaîtront à partir de 2014, une forte hausse de leur équipement en smartphone, pour atteindre 50% en fin d’année. Cette tendance devrait se maintenir  jusqu’en 2020, date à laquelle il n’existera plus de différences en matière d’équipement entre les plus et les moins de 55 ans.

En revanche, cette homogénéisation masque des différences d’usage puisque le téléchargement d’applications, l’utilisation de systèmes de messagerie instantanée ou des réseaux sociaux sur mobile décroît avec l’âge des personnes.

En matière d’application, cela peut notamment s’expliquer par le faible nombre d’applis destinées aux + de 55 ans, à l’exception, comme l’indique Deloitte, de celles sur la santé et le bien-être. Cela suppose également de développer des applications ou des sites mobiles, qui tiennent compte des attentes de ces publics, notamment en termes de facilité de navigation. D’où un enjeu très fort en matière d’ergonomie

Source