Actualités

Marketing Le one to one et le data marketing relationnel

Le one to one et le data

  |   Actualités, Marketing

Dans le monde du marketing relationnel, une tendance prend de l’ampleur et s’affirme de jour en jour : le marketing one to one.

Par opposition à un marketing de masse, il s’agit de développer une approche personnalisée de la relation client. Ce concept a été décrit en 1993 aux États-Unis par Martha Rogers et Don Peppers.

Cette tendance est valable en BtoC comme en BtoB. Las de ces vagues d’e-mails, de courriers ou de sms, le client tourne la tête et affiche une moue réprobatrice. Cette forme de communication invasive le perturbe désormais et ne correspond plus à son envie d’information provenant de ses partenaires. Le client d’aujourd’hui aspire à bénéficier de messages directs et personnalisés et d’offres privées…

D’où ce désir d’une communication riche qui l’invitera à l’interaction avec la marque et débouchera sur un dialogue construit et pertinent. Bien sûr, pour l’entreprise ou la marque, cela suppose de très bien connaître ses clients ou futurs clients. Cette connaissance pointue offrira la possibilité de développer une offre ou une action sur mesure.

Maîtriser le data

Cette nouvelle façon de travailler implique une grande maîtrise de ce qu’il est convenu d’appeler désormais le data. Attention, car ces informations précieuses doivent toujours être collectées avec l’autorisation express du client. Il y a une limite à ne pas franchir sous peine de ruiner tous les efforts pour construire un relationnel dans la durée. Car le marketing one to one ne peut s’élaborer que dans le temps.

Nanomarketing

Si la publicité sur les réseaux sociaux comme Facebook fonctionne aussi bien, c’est qu’ils permettent aux marques de communiquer de manière très précise vers leurs cibles. Ce type de message est tellement précis que certains parlent même de nanomarketing. D’une manière générale, le web est un support qui se prête particulièrement bien à la mise en pratique du one to one compte tenu de sa propension à collecter des informations.

En résumé, si vous voulez aller plus loin dans cette démarche de marketing relationnel personnalisée, vous allez devoir mettre en œuvre des moyens pour encore mieux connaître vos cibles… Et ce, tout en respectant la volonté de chacun de recevoir ou pas vos informations.

Sources