Actualités

Agence de communication Réseaux sociaux : sécuriser avec une charte éditoriale

Réseaux sociaux : sécuriser avec une charte éditoriale

  |   Actualités, Digital, Réseaux

Quels que soient leur domaine d’activité et leurs cibles, de nombreuses entreprises trouvent aujourd’hui un intérêt à communiquer sur les réseaux sociaux. La charte éditoriale permet de poser un cadre et de sécuriser la production de ces contenus visibles par tous.

Vous avez écrit votre stratégie réseaux sociaux, vous savez à qui vous vous adressez et pourquoi vous le faites et ce, sur tous les réseaux. L’immédiateté, l’instantanéité et la réaction règnent sur Facebook, Twitter ou encore Instagram. C’est une des raisons pour laquelle, il vaut mieux réfléchir en amont aux règles d’usage de ces medias et les écrire. Logiquement, cette charte doit s’inscrire dans une stratégie globale du contenu digital de votre entreprise ou marque.

Community manager

Première question : qui va animer les réseaux sociaux ? En général, un community manager (CM) en chef est désigné. C’est donc sa responsabilité d’animer et de veiller à ce que tout se passe bien. Souvent, le travail du CM est supervisé par la direction ou la direction de la communication qui est là pour valider ou intervenir en cas de nécessité. Il est important d’assurer à la personne qu’elle n’est pas seule dans cette mission. Il faut faire confiance tout en assurant un contrôle intelligent du contenu.

Il est aussi recommandé de partager cette responsabilité d’administrateur avec d’autres éditeurs. Le fait de partager la production et la mise en ligne de contenus permet d’assurer la continuité du flux en cas d’absence pour formation, congés ou encore maladie… C’est aussi plus intéressant et plus riche de travailler en équipe sur le sujet. L’approche collaborative apporte un vrai plus dans la gestion du dossier.

Mode d’emploi

Il y a les contributeurs et tous les autres : collègues, associés, administrateurs… Les premiers membres de votre communauté en quelque sorte. La charte définit les règles sur la présence des membres de l’entreprise sur ces réseaux. Chacun doit rester libre d’aller sur ces réseaux ou non, mais si le salarié est d’accord pour s’afficher, l’entreprise est en droit d’attendre le respect d’un cadre. Un profil professionnel est la première chose à mettre au point. Il est essentiel de ne pas tout confondre.

Le mélange des genres n’est bon pour personne. Un mode d’emploi doit donc être diffusé auprès des salariés pour leur expliquer comment faire avec les outils comme des images pour profil ou la page Facebook par exemple. Ce guide prévoira également le droit à l’image, les # de l’entreprise, les mots de passe et les bonnes pratiques.

Ont-ils le droit de commenter des publications de l’entreprise ? Si oui, dans quel cadre peuvent-ils s’exprimer ? Peuvent-ils proposer des sujets ? Autant de questions auxquelles il s’agit de donner des réponses claires.

Gestion des commentaires

S’agissant des commentaires, un délai de réponse doit aussi être précisé si vous les autorisez, avec un responsable et un cadre pour le contenu de réponse. Si l’entreprise entre dans un contexte de communication de crise ou sensible, les réseaux sociaux sont à surveiller comme le lait sur le feu. Ils risquent en effet de faire chambre d’écho à vos contradicteurs. Mieux vaut donc être prêt pour agir et non pas subir.

La question de la périodicité doit aussi être tranchée. Allez-vous publier une actualité toutes les semaines ? Et si oui, sur tous les réseaux ? Allez-vous publier la même chose sur tous les réseaux ou au contraire faire du sur mesure ? Allez-vous utiliser une plate-forme de diffusion type Hootsuite pour gagner du temps ?

Tout cela dépend de vous, de vos équipes et des moyens que vos voulez consacrer à cette animation… Une chose est sûre : une fois lancé, il convient de garder le rythme pour atteindre ses objectifs.