Actualités

Les réseaux sociaux, nouvelle forme de proximité avec les clients

  |   Actualités, Digital, Marketing, Réseaux

La communication digitale est un enjeu essentiel qui préoccupe toutes les entreprises aujourd’hui. Pourquoi être présent sur le web ? Quels avantages, Quels inconvénients, pour quels contenus ? Cette nouvelle stratégie soulève de nouvelles problématiques.

Si certains considéraient les médias sociaux inutiles d’un point de vue professionnel, ce n’est plus d’actualité. Aujourd’hui, les marques se bousculent sur ces nouvelles plates-formes, Twitter, Facebook, Google +, Pinterest…. Mais attention, les réseaux sociaux, OUI, à condition de bien savoir les utiliser.

Donner la parole aux consommateurs sur le web semble être un moyen efficace d’anticiper les risques. Connaître l’avis des internautes provoque une rétroaction des marques efficace et ciblée sur la toile, mais la crainte est alors de se laisser à la portée de commentaires négatifs. Assumer ses prises de positions en affrontant ces derniers renforce la confiance des internautes et rend l’enseigne crédible et légitime.

De plus, l’aspect marketing souvent qualifié de manipulation des esprits est estompé et améliore la relation entre client est enseigne.

Les plastes-formes sociales et applications mobiles on un avantage considérable de ne pas obliger l’internaute à aimer une page, à lire un message. C’est à lui de faire le premier pas, il est libre dans ses choix. Ces médias sociaux ne comportent pas le côté polluant de l’e-mail et du SMS qui rebutent tout consommateur. De plus, la force de propagation d’un message sur ces réseaux est très puissance. Un utilisateur Facebook à environ 130 amis qui sont potentiellement exposés à un message qui a été partagé. En touchant une seule personne, nous pouvons avoir une visibilité qui s’étend à 2 197 000 personnes et une consommation de l’information par véritablement 439 personnes.

Alors, à vous de voir, investir les réseaux sociaux vous semble t-ils intéressant  ? Mais, quels discours tenir sur le web ?

Une tendance à la «gamification »

De nombreuses enseignes se trompent, mettant en avant l’aspect produit. Un contenu qualifié de trop ennuyeux et trop commercial par les internautes. Il faut jouer la carte du social préconisent la majorité des community managers. La tendance actuelle est au divertissement, favorisant ainsi une dimension relationnelle et indirectement commerciale.

Proposer des jeux gratuits, amusants et sans contrepartie commerciale est l’une des méthodes les plus prisées du moment. Certaines marques n’hésitent pas à aller encore plus loin proposant aux clients d’intervenir directement dans le processus de production.

C’est le cas de la marque Auchan qui a lancé le « commerce collaboratif » avec Quirky où le consommateur est l’inventeur de ses produits. Les Starbucks coffee consacrent notamment un site collaboratif entier à la collecte d’idées venant des clients « mystarbucksidea » et Dell a adopté la même démarche avec son initiative ideastorm.

La marque est plus que jamais au service du consommateur qui devient acteur voire co-producteur. Elle tend à le fidéliser autour d’un projet commun, de former une communauté. Nutella à bien compris la leçon avec sa My Nutella Community où se retrouvent les consommateurs les plus aguerris, partageant anecdotes et astuces du quotidien avec leur produit préféré. Si vous avez envie de vous inspirer, je vous conseille de vous rendre sur la page d’Oasis, be fruit ! La référence en matière de média social.

Elle est la page préférée des internautes avec plus de 3 millions de fans réceptifs à une stratégie essentiellement basée sur l’humour !

La montée en puissance des applications mobiles

Alors que ces plates-formes sociales semblent être le graal de toutes les entreprises, certains se demandent si la «gamification» des réseaux sociaux n’est pas déjà une tendance dépassée ?

Aujourd’hui des entreprises comme EA, populaire pour ses jeux Plans VS Zombies et Bejewelled notent que le nombre de joueurs et l’activité des jeux ont diminué. L’éditeur compte désormais investir sur les tablettes et l’iPhone. Le mobile prendrait-il le dessus sur les réseaux sociaux ? Selon l’institut d’études Newzoo (spécialiste du marché des jeux), les jeux sur mobile auraient rapporté dans le monde en 2012 pas loin de 9 milliards de dollars.

Selon Frédéric Cavazza, rédacteur pour le site mediassociaux.fr

les applications mobiles de sociabilisation (messages, partage de photos, jeux…) ont le vent en poupe. Rajoutez à cela les applications natives des smartphones (emails, carte, musique, navigateur web…) et vous avez des utilisateurs scotchés à leur écran toute la journée. En seulement quelques années, les smarpthones sont devenus la télécommande de notre vie quotidienne.

SOURCES

  • Emilie BRAMLY (tendance com’) « Social Media, force de frappe et événementiel ! »
  • Thierry SPENCER, «Co-construction : un pari gagnant pour les entreprises !»
  • Raphaele KARAYAN « Jeux sociaux sur Facebook : la fin de l’âge d’or, la faute au mobile. »
  • Frédéric CAVAZZA (Mediassociaux.fr) « Les smartphones sont notre premier écran, adaptez vos budgets et campagnes en conséquence »